INTERVIEW | Robia LaMorte (Jenny Calendar)

14 octobre 2017. Alors qu’elle s’est rendu en France à l’occasion de la Fan-Meet Buffy organisée par CloudsCon à Paris, Robia LaMorte (aujourd’hui sous le nom de Robia Scott), alias Jenny Calendar, la prof d’informatique techno païenne et petite amie de Giles, s’est entretenue avec notre reporter, Jimmy, pour se livrer au jeu de l’interview et répondre aux questions qu’on souhaite lui poser depuis bien longtemps. Une petite salle nous est réservée. Robia, un gobelet de café à la main, s’assied en face de notre reporter avec un beau sourire, prête à nous délivrer des révélations inédites, comme nombres d’acteurs secondaires de Buffy qui n’ont pas assez souvent la parole savent le faire. C’est d’ailleurs la première fois que l’actrice vient en France.

BUFFY ANGEL SHOW : Commençons directement par une question sur votre rôle dans Buffy puisque nous sommes là aujourd’hui pour en parler. Vous souvenez-vous de votre réaction quand vous avez appris la mort de Jenny Calendar ?

ROBIA LAMORTE : Joss m’avait prévenu quelques temps avant, je ne me souviens plus combien de temps exactement, mais il était sûr que Jenny allait mourir. J’ai donc été un peu surprise, et je ne m’attendais pas à ça. J’ai reçu mon script et j’ai découvert pourquoi [ndlr : Jenny allait mourir]. En lisant le script qui était vraiment bon, je n’avais pas anticipé le rendu à l’écran. C’est seulement après avoir vu l’épisode que j’ai saisi l’impact de la séquence, avec la scène de la chasse d’Angelus où tu crois un moment que tout est OK et qu’elle va s’en sortir, avant de te rendre compte que le personnage est perdu. C’était un épisode incroyable sur le plan émotionnel ! 

BAS : Beaucoup de fans se posent encore la question de savoir si Giles et Jenny ont consommé leur amour ou non ? L’ont-ils fait selon-vous ?

ROBIA LAMORTE : J’adore leur relation, ils se sont beaucoup tourné autour. J’aime que Jenny aille le chercher, le taquine, le sorte de sa routine habituelle. C’était drôle de jouer ça parce que Jenny « titille » Giles et rentre dans sa bulle, tandis que lui est tout coincé [ndlr : Robia imite un Giles perturbé en train de glousser – Rires]. Je pense réellement que ça a été une relation d’amour bien plus que platonique, qui aurait d’ailleurs pu être développée d’avantage et mieux explorée. C’est pour ça que la fin de leur histoire dévaste autant, car le pire arrive au moment où ça démarre enfin !

BAS : Vous a t-on proposé de revenir dans la dernière saison de Buffy ? Car de nombreux personnages sont de retour en tant que fantôme, et vous aviez vous-même incarné le fantôme de Jenny en saison 3. On s’attendait à vous revoir une dernière fois, or vous ne réapparaissez plus jamais !

ROBIA LAMORTE : Et bien j’aurais sûrement pu revenir, mais je ne me rappelle pas qu’on me l’ai proposé.

BAS : S’agissant de vous maintenant, après votre vécu dans l’industrie du show-business, si votre fille souhaitait entrer dans le milieu, l’encourageriez-vous ou la dissuaderiez-vous ?

ROBIA LAMORTE : Oh non je l’encouragerais ! Peu importe, je pense qu’il faut suivre ses passions, suivre son cœur. Si elle se passionne pour l’industrie du divertissement et qu’elle se sent destinée pour ça, je l’autoriserais à poursuivre dans cette voie bien sûr !

BAS : J’étais à la Vampire Ball et je vous ai vu…

ROBIA LAMORTE : Ok. L’année dernière ?  

BAS : Oui. Vous êtes une très bonne danseuse !

ROBIA LAMORTE : Merci ! 

BAS : J’aimerais savoir si vous pratiquez encore la danse ?

ROBIA LAMORTE : Non Non, c’était il y a des d’années ! J’ai commencé avec la danse classique juste pour m’amuser. J’ai actuellement repris des cours de danse pour le fun, histoire de me reconnecter avec une partie de moi-même en sommeil depuis si longtemps, mais je n’ai jamais poursuivi dans le but de faire des performance et me produire, simplement pour moi même. Waouw, ça faisait si longtemps !!! Ça reste ancré, parce que tu sais, quand tu as été danseuse, tu reste toujours danseuse. C’est une partie de qui tu es. 

BAS : Vous avez travaillé avec Prince. Hélas, il est mort l’an dernier. Comment s’était de travailler avec lui ?

ROBIA LAMORTE : C’était bien. Vraiment bien ! C’est comme pour Buffy où mon personnage ne devais faire qu’un seul épisode, avant de revenir dans plusieurs épisodes encore et encore. Ça a été la même chose pour Prince. J’ai été embauchée juste pour le clip vidéo de Cream et lors de ce clip, Prince a sentit l’alchimie entre nous tous, et il a alors eu l’idée de nommer son album Diamond & Pearl. Il a nommé une fille Diamond [ndlr : Lori Elle] et moi Pearl, et ça devait être pour une vidéo, qui ne devait durer qu’une semaine. Puis ensuite il y a eu deux vidéos, trois vidéos, quatre vidéos… Puis nous avons fait une tournée à travers le monde.

BAS : Ma question suivante est : est-ce que vous êtes encore en contact avec les acteurs de Buffy ?

ROBIA LAMORTE : Seulement dans le cadre des conventions. On se voit un petit peu chacun de temps en temps. Avant, j’habitais près de Clare Kramer. On était plus ou moins proche l’une de l’autre à Los Angeles, mais j’ai aujourd’hui déménagé. Elle a quatre enfants et j’ai une fille, et on vit trop loin, donc c’est plus compliqué de se revoir l’une l’autre, mais j’ai pu la revoir l’année dernière à la Vampire Ball comme tu as pu la voir toi même puisque tu y étais. C’était incroyable de la revoir. La plupart du temps je retrouve les acteurs dans les réunions [ndlr : les conventions], comme Iyari ici. Je l’adore, je l’adore !! Je ne l’ai pas vu depuis tellement d’année et maintenant elle est mariée, elle a eu un bébé ! Donc tu sais, il y a tellement de choses qui ont changé !

BAS : Mais vous n’avez pourtant jamais travaillé toutes les deux ensemble ?!

ROBIA LAMORTE : Non nous n’avons jamais travaillé ensemble, nous sommes devenues amies à travers les conventions. Et c’est pareil avec Clare, nous n’avons jamais travaillé ensemble. Il y a tellement d’acteurs dans ce cas, comme James C. Leary [ndlr : qui joue Clem dans Buffy] avec qui je suis devenue très proche convention après convention… comme tu as pu le voir ! Il est comme mon mari… mon mari de convention (Rires). Je l’aime tellement, c’est un gars vraiment bien ! Il y a Geores [ndlr : Hertzberg alias Adam], il y a Marc [ndlr : Blucas]. Il y a tellement de personne du cast ! Nous voyageons ensemble et passons du bon temps ensemble. Ça nous rapproche, qu’importe qu’on ait travaillé ou pas ensemble. 

BAS : Et qu’en t-il d’Anthony Stewart Head ? Vous le revoyez ? 

ROBIA LAMORTE : Anthony ?! Oh mon Dieu ! Je ne l’ai pas revu depuis très longtemps. Juste après la série nous avons fait quelques conventions et quelques événements de charité ensemble à Los Angeles. Donc on se voyait encore, mais oh mon Dieu, ça doit faire au moins quinze ans… Donc j’adorerais le revoir ! Je crois que l’année dernière à la Vampire Ball ils ont essayé de l’avoir, mais il a eu un empêchement quelque part. Donc peut-être que dans un an ou deux, lors d’une future convention on pourrait réunir les deux personnage Giles et Jenny, cela serait vraiment magnifique. 

BAS : Peut-être ici ? 

ROBIA LAMORTE : Qui sait ? j’adorerais le revoir ! Il est merveilleux ! Je n’ai que de bonnes choses à dire à propos de lui ! C’était tellement facile de travailler avec. Il est si généreux, c’est vraiment une bonne personne. C’est super.